Jean Spinette
La Culture de l’engagement ! Action et Solidarité !
Accueil du site || Mes Actions || Le CPAS de Saint-Gilles
JPEG - 664.2 ko

En tant que Président du CPAS, j’ai pu impulser un certain nombre de politiques nouvelles, renforcer des politiques existantes, mais j’ai surtout tenté de soutenir les équipes chargées d’affronter des défis énormes vu le nombre croissant d’usagers. Ce sont les équipes du CPAS et des associations partenaires qui ont pu rendre cela possible. Il convient de souligner leur engagement et la charge immense de travail qu’ils assurent tous les jours.



1. Actions sociales

Politique d’accueil : Des capsules vidéo, réalisées en partenariat avec CTV Média, ont servi de support à cette communication. Ces capsules ont été l’occasion d’une part d’appuyer la consultation des usagers pour la construction du plan d’action Agenda 21 et d’autre part de sensibiliser les usagers sur les problématiques en mettant en avant les solutions possibles. Ces solutions seront mises en œuvre directement par eux-mêmes avec l’appui d’acteurs ou de dispositifs. Comme outil de communication, nous avons aussi élaboré un périodique d’informations à l’attention des bénéficiaires du CPAS intitulé « 4 saisons » afin d’améliorer la communication entre le CPAS et ses usagers.

2. Insertion Socio Professionnelle (ISP) :

Augmentation du nombre de postes : Les mises à l’emploi dans le cadre des postes art.60§7 ont augmenté de 43 % en 5 ans.
JPEG - 203.1 ko

Développement du secteur économie sociale : 485 personnes ont été mises au travail en 2011 : une augmentation de près de 37 % par rapport à 2007.

Diversification des filières : Le CPAS a diversifié ses partenariats tant en matière de formation qu’en matière de mise à l’emploi. Grâce à ces partenariats, 46% du total des emplois créés dans le cadre de l’art.60§7 se mettent en place dans des asbl.


_

3. Energie et Surendettement

Eco & Co : Cette association organise des ateliers collectifs aux thèmes variés accessibles à tous les saint-gillois (l’accès à l’énergie, la libéralisation de l’énergie, la gestion du budget, les dangers du crédit à la consommation, le contrat de location…). Pour le premier semestre 2011, 523 personnes ont déjà participé aux ateliers (678 pour l’année 2010 et 583 pour l’année 2009) avec une préférence pour les thèmes relatifs à l’énergie et au budget.
JPEG - 130.1 ko

Eco-ouvrier : Eco & Co propose également un service ayant pour but la réduction de consommation d’énergie par le biais d’interventions techniques aux domiciles des bénéficiaires. Au premier semestre 2011, 34 interventions ont été réalisées. Au bout de 4 mois de mise en service de manière opérationnelle, la demande croissante d’intervention se fait déjà sentir.

JPEG - 84.8 ko

Dernier appel avant poursuite (Draps) : L’objectif de cette exposition interactive est d’offrir l’occasion de vivre le surendettement l’espace d’une heure afin de ne jamais le subir. Créé en collaboration avec le Magic Land Théâtre, ce parcours-spectacle, outil de prévention audacieux, didactique et interactif n’a cessé de rencontrer un grand succès (pas moins de 1800 participants depuis sa création !)

4. Jeunesse :

Pour le mois de septembre 2011, 156 enfants de différents âges ont bénéficiés d’aides enfant. Celles-ci reprennent des aides aussi variées que : l’achat de lait à la Centrale d’achats, des frais de scolarité, les repas scolaires, des réquisitoires, les frais de crèche pour les enfants des personnes ayant trouvé un emploi en insertion socio-professionnelle. Pour l’ensemble de l’année 2010, 526 enfants de différents âges ont reçu une (ou plusieurs) aide, pour un total de 1475 aides. La catégorie « moins de 18 ans » représente 17,45% du nombre total de personnes aidées.
JPEG - 95.5 ko

CEMO : Ce Centre d’Éducation en Milieu Ouvert est un centre prenant en charge l’accompagnement psychologique, social et éducatif des enfants dans leur milieu de vie et non en institution. Le CEMO permet également à de nombreux jeunes défavorisés d’accéder au sport ainsi qu’à diverses activités culturelles. Le nombre de dossiers traités entre le 1er janvier 2011 et le 31 octobre 2011 est de 524.

JPEG - 99.1 ko

Cemôme : Projet né d’une convention entre le Cemôme et le CPAS visant au développement du Projet Pass’Pass’ : école de devoirs et soutien scolaire individualisé. Le public visé par cette initiative est le groupe des 6-12 ans. Concrètement, il leur est proposé de venir deux fois par semaine en deux groupes totalisant maximum 50 enfants.

MENA : La question des mineurs étrangers non accompagnés de l’école Pierre Paulus a également retenu toute l’attention du CPAS. En effet, cette école et le CEFA, qui y est annexé, rencontrent de plus en plus de difficultés concernant la situation de ces MENA. Ces difficultés sont essentiellement d’ordre matériel, ces jeunes étant souvent dans des situations de grandes précarités, parfois sans logement et souvent livrés à eux-mêmes. Le CPAS apporte, en partenariat avec les écoles, une aide matérielle scolaire car ces jeunes en ont énormément besoin.

5. Logement :

De manière générale, les services de logement du Centre d’Accompagnement et de Formation pour Adultes sont confrontés à une forte augmentation de la fréquentation en 2010 et donc à un accroissement de travail, ce qui persiste en 2011. Pour la permanence logement durant l’année 2008 746 visites et 927 interventions ont été réalisées. 1316 visites et 1559 interventions pour l’année 2009 et 2079 visites et 2511 interventions en 2010.

Stabilisation et amélioration des outils de gestion avec conseil d’administration et renfort local du CPAS : Dans le but de répondre à l’accès temporaire à des logements de qualité et à un prix abordable, le CPAS mobilise l’Agence Immobilière Sociale Verhaegen. Le CPAS et le secteur logement du CAFA travaillent aujourd’hui au déploiement de l’AIS : mise en contact de l’AIS avec des propriétaires privés en vue d’une prise en gestion de nouveaux logements, vérification technique des logements avec montage éventuel d’un dossier de primes régionales majorées pour une mise en conformité des logements avant location, etc.

Projet KAP pour les jeunes : Ce projet d’appartements de transit pour adolescent KAP consiste à pouvoir offrir un lieu d’hébergement autonome et provisoire à des jeunes de moins de 18 ans, de les soutenir par un accompagnement du CEMO afin de permettre un travail global portant sur leur situation et leurs perspectives d’avenir. Le CPAS a étendu la convention avec le CEMO et ce sont maintenant 4 jeunes qui peuvent bénéficier du dispositif mis en place par le projet KAP.

Projet Mont Blanc  : La maison du Mont-Blanc ouvrira ses trois unités de logement de transit dans le deuxième semestre 2012. Cette maison d’habitation a été léguée au CPAS dans un très mauvais état . Elle a été rénovée en grande partie par l’ équipe du service technique avec son personnel en insertion socioprofessionnelle. C’est aussi grâce à un apport de donateurs privés que le projet verra le jour.

6. Bel âge :

La Résidence « Les Tilleuls » : Elle est actuellement agréée pour 217 lits dont 100 MRS. 6 lits MRPA sont dits « en portefeuille » suite à la suppression des chambres à 4 lits et la transformation de 3 chambres en espace Snoezelen. . Le taux d’occupation moyen en 2011 est de 85.85 % pour 211 lits agréés (dont 13 lits faisant l’objet d’une demande de mise en portefeuille). Il est respectivement de : 79.4 % en MRPA et 92.6 % en MRS.
JPEG - 190.4 ko

Actuellement la Résidence Services (Seniorie) a un agrément de 29 flats pour une capacité d’accueil de 43 personnes.

Soli St. Gilles : Plusieurs professionnels de terrain ont rapporté que les personnes âgées et/ou handicapées ne savaient pas vers quels organismes se tourner pour les aider dans différentes tâches de la vie quotidienne très simples mais non couvertes par les services d’aide à domicile.

Le groupe de travail « troisième âge » de la coordination de l’action sociale du CPAS de Saint-Gilles a dès lors pensé que des volontaires pourraient contribuer au maintien à domicile des personnes âgées et/ou handicapées défavorisées aux niveaux financier et social. Leur investissement offrirait ce petit plus en complément à l’aide donnée par des professionnels sans se substituer à leur intervention.

JPEG - 132.8 ko Atelier Créatif les Tilleuls : Avec une moyenne de 20 personnes depuis juin 2008, cet atelier de peinture et dessin est l’occasion pour les résidents de se retrouver non seulement entre eux mais également avec les personnes externes faisant partie du voisinage. Les familles et enfants participent également à l’atelier trois fois par semaine. En effet, ils ont ainsi développé leur imagination et leur créativité et ils éprouvent une grande satisfaction de l’évolution de leurs travaux après chaque atelier. JPEG - 46.9 ko

Aegidium : Le Service d’accueil reçoit des personnes âgées qui souffrent de sentiments de solitude, d’exclusion, de rejet ou d’une dégradation de leurs relations sociales. L’équipe accueille les personnes âgées qui sont en perte de leurs repères sociaux, qui sont en besoin de soutien affectif et de soutien moral, en besoin aussi de suivi hygiénique et d’aide alimentaire. Seize personnes en moyenne étaient présentes par animation en 2010. Au mois d’octobre 2011, 43 personnes différentes étaient inscrites aux activités du Centre de jour. Entre 15 et 23 personnes sont en moyenne présentes chaque jour pour un total de plus de 300 visites par mois.

7. étrangers :

Saint-Gilles est une commune d’implantation de populations immigrées (environ 144 nationalités) qui sont, pour nombre d’entre-elles, fragilisées. Plusieurs obstacles restreignent l’accès pour ces personnes à la connaissance de leurs droits et de leurs devoirs ; limitant de ce fait leur intégration. En 2010, le CPAS et ses partenaires locaux via la Coordination sociale a travaillé à la définition d’une réponse aux nouvelles régularisations et à ses conséquences pour les personnes régularisées, afin de leur permettre de prendre conscience de leurs droits et de leurs devoirs.

FLE : Les Conseillers de l’Action Sociale insistent particulièrement sur le travail de fond qui doit être mené au CPAS sur le Français Langue Etrangère (FLE) pour un public important et pas seulement composé de primo-arrivants. A ce titre, les travailleurs sociaux ont augmenté le nombre de dossiers présentant des demandes d’intervention de FLE, préfigurant ainsi un des modules fondamentaux du dispositif remobilisation tel qu’il a été conçu.