Jean Spinette
La Culture de l’engagement ! Action et Solidarité !
Accueil du site || Agenda || Les CPAS flamands disparaîtront en 2019

http://www.rtbf.be/info/belgique/de…

J’avoue que je suis consterné et particulièrement inquiet pour l’avenir de l’action sociale. Les CPAS sont les fers de lance des politiques sociales dans toutes les communes de Belgique et aujourd’hui sous l’égide de la NVA, le gouvernement flamand vient de sonner le glas de ces institutions directement axées sur les populations les plus fragilisés. Sous couvert de "goed bestuur" on entend faire des économies en rationalisant les administrations en charge d’action sociale, il n’aura pas fallu longtemps à un gouvernement de droite décomplexée pour cibler au coeur nos dispositifs sociaux.

L’accord du gouvernement bruxellois précise quant à lui :" "Les CPAS doivent rester les fers de lance de la politique publique sociale locale et être désignés en tant que coordinateurs du plan de lutte contre la pauvreté. Ce sont en effet les seuls acteurs institutionnels publics qui jouissent de deux qualités originales : ils prodiguent une aide individualisée et de proximité. Devant faire face à des besoins croissants et très divers, les CPAS doivent être continuellement renforcés afin de rencontrer au mieux les besoins de leurs usagers, pour les sortir réellement de la pauvreté et leur procurer une autonomie sociale et économique. Pour les renforcer, le Gouvernement encouragera les fusions des compétences concurrentes entre services communaux et ceux du CPAS en supprimant les doubles emplois : services de repas à domicile, activités pour seniors… Par ailleurs, le Gouvernement mènera la revalorisation de la profession de travailleur social de CPAS, par l’augmentation de leurs barèmes (qui devraient être au moins égaux à ceux appliqués dans les autres Régions) mais aussi un soutien accru à leur formation continuée (nécessaire au bon accomplissement de leurs missions de guidance) et leur supervision (soutien psychologique nécessaire à la gestion adéquate du stress, de certaines formes de violences…). Il convient également de refinancer les CPAS en soutenant leurs revendications légitimes en visant à ce que l’Etat fédéral augmente progressivement le taux de remboursement des revenus d’intégration et les aides sociales équivalentes".

Jean Spinette