Jean Spinette
La Culture de l’engagement ! Action et Solidarité !
Accueil du site || Agenda || Comment enrayer la "fabrique des pauvres" ?

"Au coeur des quartiers, les habitants accèdent de plus en plus difficilement à l’éducation, au logement, au travail, à la justice, à la santé, à un revenu décent. Comment lutter contre cette montée des inégalités sociales ?"

Bruxelles : cinq jours d’idées pour enrayer la "fabrique des pauvres"

Pour la première fois, le traditionnel "Atelier international de recherche et d’action sur les inégalités sociales et les discriminations" a lieu en Belgique. Quarante spécialistes de la pauvreté, des Belges, des Français, des Canadiens vont échanger leurs idées et leurs bonnes pratiques pendant cinq jours. Un brainstorming dont l’originalité réside dans la variété des acteurs, explique l’organisateur Nicolas de Kuyssche, du Forum Bruxelles contre les inégalités : "Il y aura des participants de Montréal, de Grenoble, de Bruxelles, parce qu’on constate des problématiques similaires dans ces villes-là… La pauvreté gagne du terrain. Nos grandes villes sont devenues des usines à fabriquer de la pauvreté. Et parmi les quarante participants on trouvera aussi des profils très variés : des responsables politiques, des travailleurs sociaux, des académiques et des témoins qui viendront témoigner de leur parcours de pauvreté".

"Lever la tête du guidon"

Jean Spinette, le président du CPAS de Saint-Gilles qui aide 8000 habitants, sera l’un des participants. Il représentera les CPAS des 19 communes bruxelloises au sein de ce laboratoire d’idées. Bruxelles où près d’un habitant sur trois vit sous le seuil de risque de pauvreté et un enfant sur trois naît dans un foyer sans revenu du travail.

Jean Spinette attend cette rencontre. "Dans l’action sociale, ce n’est un mystère pour personne qu’il y a énormément de travail et qu’on a rarement le temps de s’extraire du quotidien et donc de pouvoir lever la tête de guidon pour regarder un peu l’horizon, réfléchir à où on va, comment on y va… Pour moi, c’est porteur d’espoir et d’envie". Logement, surendettement, accès aux soins de santé… Ce sont quelques-uns des thèmes que Jean Spinette voudrait aborder. "L’idée d’une rencontre comme celle-là, c’est peut-être aussi de couper des cloisons, de confronter les réalités des uns et des autres".

Des solutions concrètes "On veut parler du concret", commente encore l’organisateur Nicolas de Kuyssche, "de ce qui se passe dans nos quartier, d’améliorations concrètes des services sociaux. On part ensemble d’une page blanche. L’an dernier les discussions se sont spontanément orientées vers les personnes précaires ’invisibles’, celles qui pourraient prétendre à une aide sociale mais n’en font pas la demande. Cette année on verra ce qui fera l’objet des discussions". Les intervenants boucleront la semaine par une conférence collective ce vendredi. L’objectif final est de mettre en place des pratiques innovantes, concrètes, pour lutter contre la pauvreté. Jérome Durant Publié le lundi 07 mars 2016 à 08h33

http://www.rtbf.be/info/regions/det…

Voir en ligne comment enrayer la fabrique des pauvres